Quels sont les équipements nécessaires pour la RFID ?

La logistique est un élément stratégique qui permet aux entreprises d’être concurrentielles sur un marché exigeant. C’est un facteur crucial pour une meilleure gestion de la chaîne d’approvisionnement, en rationalisant l’ensemble du processus à l’aide de technologies RFID. L’utilisation des solutions de radio-identification dans divers secteurs de l’industrie est de plus en plus répandue. Cette technologie fournit des informations en temps réel et offre une visibilité absolue sur toute la chaîne d’approvisionnement.

Quelle l’importance des solutions RFID ?

Les équipements RFID pour l’identification des produits et la gestion des données sont basés sur la radiofréquence pour l’extraction de données contenues dans les étiquettes, cartes ou transpondeurs. C’est pourquoi plusieurs entreprises font confiance à frequentiel.com pour se doter de cette technologie. L’utilisation de la RFID est l’une des mesures les plus pratiques pour l’identification des produits, mais pour que sa mise en œuvre soit efficace, il est nécessaire de choisir des équipements qui répondent aux exigences de chaque domaine.

La radio-identification est une solution qui offre une grande facilité d’utilisation, ainsi que la possibilité d’associer une grande quantité de données à un produit. Les éléments utilisés dans l’étiquetage d’une solution de radio-identification sont petits et peuvent être attachés ou incorporés par d’autres moyens à des produits, ou même à des personnes ou des animaux. Les puces sont dotées d’antennes qui communiquent avec un émetteur-récepteur à radiofréquence.

Ainsi, l’étiquette RFID contenant toutes les données assignées pour permettre l’identification, envoie un signal pour la transmission de ces données aux équipements qui se chargent de les lire et de les interpréter au format numérique pour un affichage ultérieur sur un lecteur, un écran ou les enregistrer sur une base de données.

Les équipements impliqués dans les solutions RFID

Outre les étiquettes et les puces (transpondeurs), un système de radio-identification se compose d’un émetteur-récepteur ou d’un lecteur et nécessite un logiciel pour traiter les données. Par conséquent, en plus des antennes qui émettent et reçoivent des signaux radiofréquence, les équipements disposent d’un transducteur radio et une puce encapsulée, qui est le composant qui contient l’information attribuée à l’étiquette.

En outre, il faut souligner que certains équipements RFID intègrent des capteurs qui peuvent contrôler des variables telles que l’humidité, la température, l’éclairage, les vibrations, le rayonnement ou les éléments atmosphériques, ce qui en fait des solutions parfaites pour les systèmes d’identification dans les secteurs de l’alimentaire et de la pharmaceutique.

Mémoire RFID : une caractéristique cruciale

La capacité mémoire de la puce est l’une des caractéristiques qui doivent être soigneusement prise en compte, car elle peut varier d’une dizaine à des milliers d’octets. Par conséquent, la quantité de données contenues sera soumise à sa capacité. Une autre caractéristique recommandée pour évaluer la mémoire d’une étiquette pour identification RFID est son mode de fonctionnement, en lecture seule, en lecture et écriture ou anticollision.

L’étiquette en lecture seule est conçue pour être lue et ne permet pas de modifier son contenu. Elle ne peut être configurée qu’au moment de la fabrication. L’étiquette en lecture et l’écriture permet de modifier les données contenues, alors que les étiquettes anticollision sont configurées pour une lecture simultanée des données, au moment où les transpondeurs entrent dans la zone de couverture du lecteur.

Quels sont les types d’étiquette RFID ?

Toute entreprise et compagnie qui se dote d’équipements RFID, bénéficie d’une bonne alternative aux systèmes d’identification basés sur les codes à barres, les types d’étiquettes actuellement disponibles sont classés en fonction de leurs besoins en énergie. Il s’agit là d’une autre caractéristique qui devrait être vérifiée lors du choix des équipements, qui répondent le mieux aux besoins spécifiques de chaque type d’utilisation.

1.      Les étiquettes actives

Une étiquette active dispose de sa propre source d’énergie pour alimenter ses circuits et établir la communication avec le lecteur radio-identification. Elle offre une plus grande fiabilité et une plus grande diversité d’utilisation, car elle fonctionne sans problèmes même dans des environnements où il y a des éléments parasites. Elle fonctionne aussi à des distances pouvant atteindre des centaines de mètres et sa vie utile est prolongée.

2.      Les étiquettes passives

Les RFID passives, sont les plus couramment utilisées parce qu’elles sont plus économiques et n’ont pas besoin d’une source d’énergie interne. Une étiquette passive fonctionne très bien à une distance minimale de dix centimètres et jusqu’à quelques mètres des équipements RFID de lecture, selon la conception et la taille de l’antenne et la fréquence avec laquelle elle fonctionne, et peut être placée avec un autocollant.