Les processus à connaître pendant une mission de management de transition

L’intérim management n’est autre que la fameuse démarche qui consiste à confier les rênes d’une entreprise à un expert externe. Pendant une durée déterminée, cette personne réglera toutes les situations qui empêchent la firme d’évoluer. Le propriétaire trouvera l’homme de la situation par l’intermédiaire d’un cabinet de transition. Ce dernier est une agence qui possède une ligue de managers expérimentés et hautement qualifiés. Pourtant, il y a des points à ne pas négliger si vous voulez réussir un management de transition.

Il revient aux employeurs de choisir le spécialiste qu’il veut contacter. Il ne faut pas se fier à une simple discussion. Le mieux est de mener une petite enquête sur la société d’intérim et le manager qu’il vous propose. Si possible, contactez les entreprises où ils ont effectué leurs dernières opérations. Cela vous aidera à savoir les points forts et les faiblesses du cabinet et de ses cadres. Avant de vous engager, pensez aussi à exposer les situations actuelles de votre organisation y compris les projets et les objectifs demandés.

Les responsabilités du cabinet et du manager intérimaire pour commencer la mission

Avant de démarrer le travail, un contrat de service sera établi par les deux parties, le cabinet et l’employeur. Ce document détermine précisément le cadre de la mission et les objectifs qu’il faut atteindre. Il contient en effet le référentiel permettant de garantir le suivi des actions. Les moyens et les tâches à entreprendre sont également précisés dans ledit contrat. Des débriefings réguliers entre le cadre de l’entreprise et l’agent intérimaire doivent être programmés.

Quelques jours après le démarrage de la mission, le dirigeant intérimaire rédige son rapport initial. Il présentera ceci au donneur d’ordre afin de lui détailler son bilan et sa politique pour finir la mission. Sachez qu’il doit avoir une communication permanente entre le cabinet d’intérim, le manager et l’employeur. C’est pourquoi en management de transition, ces trois parties se réunissent au moins une fois par mois. Ainsi, il y aura des occasions de faire un point sur les travaux exécutés et ceux qui sont en cours.

Bien mener la mission de management de transition pour obtenir un résultat satisfaisant

De son côté, l’agence de management de transition garantit l’efficacité de son manager intérimaire. Elle doit assurer la facilité de communication entre son agent et les salariés de l’entreprise. Aussi, elle n’hésitera pas à intervenir en cas de problèmes pouvant bloquer la mission du manager. Ce cabinet est également tenu d’apporter une formation additionnelle à son agent. Cette dernière doit être faite pour recadrer la mission de management de transition. Tout cela est assisté par le donneur d’ordre.

Un bon cabinet de management de transition pense à bien finir la mission de son dirigeant. Il fait toujours un bilan de fin de contrat qui présentera les preuves de la satisfaction de son client. Ce document est d’ailleurs nécessaire pour les contrats à venir, car c’est une preuve tangible que le cabinet peut montrer à un nouvel employeur. Par ailleurs, le manager de transition garantit la continuité de son travail. Il doit attendre l’arrivée de son remplaçant. Cela consiste à passer le relais et les enseignements aux équipes du donneur d’ordre.