Les critères variant le coût d’un courtier en bourse

Un courtier en bourse doit absolument se faire pour effectuer ses missions. On parle ici de frais de courtage auprès de votre intermédiaire en bourse. Pour connaitre le coût à payer pour l’accompagnement d’un courtier en bourse, il y a 3 critères selon les avis. Il en est ainsi de l’actif tradé, des modalités de tarification et des frais supplémentaires.

Le coût d’un courtier en bourse selon l’actif tradé

Dans un premier temps, pour calculer le coût de l’accompagnement d’un courtier en bourse, il faut tenir compte de l’actif tradé. Il existe différents types d’actifs. On parle ici des services et des produits à vendre ou à acheter sur le marché. Cela peut être des actions, des matières premières, des métaux, du forex, etc. Notez cependant que chaque type d’actif à trader a un coût auprès des courtiers en bourse. Pour chaque actif, il y a différents types de comptes qui vont être adaptés aux besoins des clients. Sur ironfx avis, on peut voir 3 types de comptes. Il y a le compte micro pour un investissement minimum de 5OO euros. Il y a ensuite le compte premium pour un investissement minimum de 2500 euros. Il y a enfin le compte VIP pour un investissement minimum de 20000 euros. Vous pouvez voir que le coût à payer augmente en fonction du type de compte que vous choisissez.

Le coût d’un courtier en bourse selon les modalités de tarification

Il faut dans un second temps tenir compte des modalités de tarification d’un courtier en ligne pour savoir combien vous le devez. On distingue d’abord du mode de tarification du courtier sur le système proportionnel. Cela veut dire que vous allez payer en proportionnalité des opérations réalisées. Ce système est exprimé en pourcentage selon le montant de l’ordre. On distingue par la suite du mode de tarification du courtier en ligne sur le système fixe. Ici, la tarification sera appliquée de la même façon pour un même ordre. Peu importe le montant de la transaction à faire, vous allez dans ce cas toujours payer le même tarif. On distingue par ailleurs du mode de tarification du courtier sur le système mixte. On utilise ici les deux modèles de tarification du courtier. Le principe c’est d’avoir un montant de la commission de courtage par ordre inférieur au montant de la commission minimale fixe par ordre.

Le coût d’un courtier en bourse selon les frais supplémentaires

Pour calculer le coût de l’accompagnement d’un courtier en bourse, il faut dans un dernier temps tenir compte des frais supplémentaires. Ce sont les frais à rajouter au frais de courtage. Ils ne sont pas obligatoires, mais vous devez les payer dans certains types d’investissements que vous aurez faits. Par exemple les commissions des règlements différés pour l’achat ou la vente d’action à l’issue du mois boursier, des droits de garde pour le financement de la tenue des comptes selon la taille et la composition du portefeuille du client, des frais d’annulation d’ordres pour l’annulation d’une transaction comme l’achat ou la vente d’actions, des frais de change pour les transactions réalisées dans différentes monnaies, etc. Pour les droits de garde, ils sont déduits des dividendes à déclarer.