Le marketing sensoriel : une stratégie qui charme les sens pour mieux vendre en magasin

Marketing sensoriel

Couramment utilisé en point de vente, le marketing sensoriel consiste à créer une atmosphère propice à l’achat. D’ailleurs, au cours de ces dernières années, les chercheurs ont montré un vif intérêt pour ce sujet. Ce qui leur a permis d’améliorer les différentes techniques. Aujourd’hui, cette stratégie s’appuie sur les nouvelles technologies pour offrir une meilleure expérience clientèle.

Le marketing sensoriel : aperçu sur ses principes et ses atouts

Favoriser l’achat en stimulant un ou plusieurs sens, voilà l’objectif principal du marketing sensoriel. En effet, depuis plusieurs années, les entreprises se sont uniquement concentrées sur la stimulation de la vue. Certes, installés dans des endroits stratégiques, les supports visuels permettent d’attirer les chalands dans un magasin. Seulement, leurs impacts restent limités comparés à d’autres stimuli sensoriels. En exploitant ces derniers, une enseigne peut améliorer l’expérience clientèle et influer sur le comportement des consommateurs.

L’odeur, notamment, constitue un véritable outil marketing. En plus d’être un levier de contact servant à capter l’attention, elle facilite aussi la mémorisation d’une marque, d’un service ou d’un produit. De même, la diffusion de parfums d’ambiance agréable dans un point de vente permet de retenir les clients et de les fidéliser.

Depuis quelques années, 7 % des commerces français diffusent désormais de la musique dans leurs locaux. Le marketing sonore constitue en effet un réel atout commercial qui participe à l’amélioration du parcours d’achat du consommateur. En plus de créer un sentiment de bien-être, l’ambiance musicale peut également favoriser l’acte d’achat. A cet effet, il est essentiel de confier son projet à une agence spécialisée en marketing sensoriel. Cette structure est aussi un spécialiste en affichage dynamique. Elle propose donc une large gamme d’écran ou de murs numériques pour diffuser les supports visuels. Tel est l’exemple de Deepidoo box.

Enfin, la stimulation du gout et du toucher est souvent réservée aux secteurs de la restauration, de l’automobile, de la mode et la beauté. Pourtant, bien étudiés, les stimuli tactiles et gustatifs peuvent directement stimuler le désir d’un client à acheter un produit.

Mettre en place une stratégie sensorielle : les points à prendre en compte

L’être humain est plus ou moins complexe. Chaque individu agit d’une manière différente par rapport à un stimulus sensoriel. Un parfum, un son ou le gout d’un produit peut par exemple raviver des souvenirs ou déclencher des émotions négatives ou positives.

Ainsi, lorsqu’on souhaite mettre en place une stratégie pluri-sensorielle dans son point de vente, il est d’abord essentiel de réaliser quelques études au préalable. En effet, de nombreuses entreprises réduisent cette technique à une simple création d’ambiance. Une musique plaisante ne provoquera pas forcément l’achat tout comme une odeur ne va pas toujours agir sur le comportement du consommateur.

Ici, l’idée consiste à analyser les facteurs sensoriels les plus efficaces pour le public visé. Cette démarche peut prendre plusieurs semaines, voire quelques mois afin de définir l’approche la plus adaptée. Donc, pour être sûr d’avoir fait les bons choix, il ne faut pas hésiter à recourir aux compétences des professionnels dans le domaine du marketing sensoriel.