Le capital management : présentation et fonctionnement.

management

Le capital management ou la gestion de capital est une question cruciale pour les entreprises. On l’appelle aussi gestion d’actifs ou gestion de portefeuille (Asset Management en anglais). Aujourd’hui, la plupart des institutions d’assurance et des institutions bancaires possèdent une filiale de gestion de portefeuille. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette activité.

En quoi consiste le capital management ?

C’est une activité qui consiste à gérer des fonds confiés par des investisseurs. L’objectif est de les faire fructifier sur une période donnée en évaluant le capital-risque et en respectant les contraintes contractuelles et réglementaires. Cette gestion d’actifs est assurée par des sociétés spécialisées qu’on appelle « Asset Managers ».

L’activité se fonde sur des principes essentiels :

  • La valeur : les actifs permettent de donner de la valeur à l’organisation et ses parties prenantes. La gestion de portefeuille se concentre donc plus sur la valeur que l’actif peut fournir à l’organisation que sur l’actif en soi. Cette valeur est définie selon les objectifs de l’organisation.
  • La garantie : l’activité garantit que les actifs rempliront leur fonction.
  • Le leadership : le leadership et la culture d’entreprise sont des facteurs importants pour réaliser de la valeur. Il permet d’établir, d’utiliser et d’améliorer la gestion de portefeuille au sein de l’organisation.
  • L’alignement : les objectifs de l’activité sont traduits en décisions financières et techniques et en plans et activités. Les décisions à propos de la gestion d’actifs vont permettre de réaliser ensemble les objectifs de l’organisation.

Les styles de gestion

Les variétés des produits gérés donnent lieu à différents styles de gestion. Ainsi, on distingue :

  • La gestion des produits de taux : le gérant de portefeuille investit principalement en produits monétaires et obligataires. Il sera amené à apprécier l’évolution des taux d’intérêt, la maturité des placements et la notation de ses obligations corporate.
  • La gestion diversifiée : le gérant cherchera à investir dans différentes catégories d’actifs, dans différents domaines d’activités et dans différentes zones géographiques.
  • La gestion d’actions : le gérant investit en actions boursières.
  • La gestion alternative : consiste aux private equity et aux hedge funds.

Les types de gestion

La gestion de capital peut être exercée pour compte propre (une entreprise ou une institution assure elle-même la gestion de son actif pour rentabiliser les capitaux détenus en propre) ou pour compte de tiers (un investisseur privé confie la gestion de ses actifs à un intermédiaire financier ou Asset Manager).

Pour la gestion de compte de tiers, on distingue deux types de gestion :

  • La gestion collective : via des OPC ou Organisme de Placement Collectif
  • La gestion sous mandat : régie par un contrat entre le client et la société de gestion. Le mandat concerne un seul client mais il est toujours possible d’y inclure des produits de gestion collective.

Les services et les produits couverts par la gestion de compte de tiers sont nombreux :

  • Les portefeuilles de valeurs mobilières (OPVC) ou de valeurs immobilières (OPCI).
  • Les fonds de capital investissement
  • Les fonds d’épargne salariale
  • Les fonds contractuels
  • Les FCMIT (Fonds Communs d’Investissement sur les Marchés à Terme)
  • Les fonds à formule

Le rôle du gestionnaire

Le gestionnaire de portefeuille se charge d’une activité précise : le capital fund management. Son rôle est de faire fructifier les capitaux confiés en choisissant le meilleur couple rendement/risques. Le gestionnaire est alors amené à acheter et vendre des valeurs mobilières ou titres. Les professionnels qui sont en charge de la gestion de portefeuille sont souvent spécialistes d’un marché ou d’un type de produit financier.