Impression 3d de pièces fonctionnelles et ses différents avantages

Impression

La quatrième révolution industrielle a déjà pointé le bout de son nez avec l’impression 3D. Il s’agit d’un processus de fabrication additive des pièces en 3D et permettant aux concepteurs d’accélérer la mise en marche de leur production. L’impression 3D permet également d’obtenir des pièces fonctionnelles se rapprochant du vrai. Mais comment expliquer ce processus ?

Rappel sur le processus d’impression 3D

L’impression 3D est un terme de plus en plus utilisée de nos jours dans l’univers du B2B. Il suffit simplement d’évaluer l’essor de l’impression 3d de pièces fonctionnelles pour comprendre ce qu’elle représente de nos jours pour les clients et pour les concepteurs de toutes sortes. Il s’agit là d’un exemple phare de la récente révolution industrielle. Certes, ce processus est au cœur même de la phase de conception des produits industrialisés. Il répond à tous types de besoins et d’applications et en particulier, les modèles de conception. Il n’est pas rare de voir des entreprises qui lancent un projet sans rien avancer dans la conception de modèles. Au lieu d’utiliser la technologie de l’impression 3D, elles utilisent encore la vieille méthode : la fabrication manuelle. Alors que l’impression 3D consiste à imprimer des objets en 3D, plus précisément, des pièces fonctionnelles, fiables et à la mesure des attentes. On leur donne de la forme, une dimension raisonnable et toutes les propriétés physiques possibles. Ainsi, l’impression 3D des pièces fonctionnelles a comme objectif d’obtenir des pièces se rapprochant du vrai produit.

Un processus clé de la fabrication additive

Avec ce procédé de conception 3D, de nombreux progrès seront en marche. Ce n’est pas tout, l’utilisation de la fabrication additive permettrait aux concepteurs de donner vie à leurs idées ou même d’en avoir d’autres en fonction des variables et des résultats de test. Si un concepteur imagine un sac à dos, il obtiendra un prototype. Une fois ce prototype conçu, il va examiner chaque détail de celui-ci et le tester pour valider son hypothèse ou pour confirmer ses doutes. Les pièces fonctionnelles obtenus seront donc identiques ou presque au produit final. On parle également d’un processus réaliste qui donne plus de précision sur les futures fonctionnalités et sur les propriétés physiques du produit final. Ce qui va permettre aux concepteurs d’être plus réactif dans les diverses modifications et d’anticiper rapidement les besoins des consommateurs. Il s’agit alors d’un processus clé dans la conception d’un produit car le prototypage fonctionnel peut se faire en plusieurs étapes pour permettre l’obtention d’un résultat précis et bien justifié.

Des coûts de production résolument réduits

Avec l’impression 3D des pièces fonctionnelles, on gagne largement du temps dans la conception des modèles. Mais elle va aussi permettre la réduction des coûts. Si au lieu de dépenser une somme conséquente uniquement pour la phase de conception, on peut certainement augmenter sa productivité sans pour autant investir tout un capital. Ainsi, l’impression 3D évite les gaspillages en matières premières ainsi qu’en matière de production. En effet, on ne va rien produire jusqu’à ce que la conception soit bien mise au point et validée par son client.