Formation hygiène alimentaire : Pour qui?

formation en hygiène alimentaire

Selon le décret du 24/6/2011, toutes les entreprises de restauration commerciale qui sont rattachés à  la restauration traditionnelle, comme les cafétérias et les espaces de vente en libre-service ainsi que  ceux de la restauration rapide sont concernés par la formation hygiène alimentaire.

La formation hygiène alimentaire : Pour qui ?

Selon la Nomenclature d’Activités Françaises, la restauration va faire en sorte de fournir des repas entiers ou de boissons à consommer à l’instant même où ils sont servis. Ceci concerne donc les restaurants traditionnels où les repas sont servis à table, des self-services ou les établissements qui servent des plats à emporter, des espaces temporaires ou permanents avec ou sans places assises. Le fait d’être inclus dans cette catégorie, c’est à dire la restauration collective signifie que les menus proposés sont destinés à être consommés immédiatement.

La restauration commerciale désigne cette activité de la restauration collective à caractère social. Ceci nous amène à dire que les établissements dont les codes NAF sont 56.10A, 56.10B et 56.10C sont donc concernés.

Ceci veut donc dire que la formation en hygiène alimentaire concernera les 3 activités suivantes, à savoir :

  • La restauration traditionnelle : C’est une activité de restauration qui dispose d’un service à table.
  • Les cafétérias et les libres services qui ne proposent pas de service à table, et les consommateurs mangeront dans des plateaux individuels.
  • La restauration rapide et la vente à emporter comme les établissements qui proposent la vente au comptoir de boissons ou d’aliments dans des emballages jetables à consommer sur place ou bien à emporter.

Pour résumer, les activités citées ci-dessous aussi doivent obligatoirement appliquer la même législation que ceux qui travaillent à titre occasionnel :

  • La vente de repas dans des établissements mobiles et/ou provisoires : sites mobiles, véhicules boutiques, installations saisonnières…
  • Les petits cafés dans les grandes surfaces dont l’activité de restauration n’est pas l’activité principale
  • Les bars et les restaurants avec un service de salle à bord de moyens de transport ;
  • Les salons de thé ;
  • Les restaurants des hôtels, clubs de vacances, bateaux de croisière, et cures thermales ;
  • Les fermes-auberges ;
  • Les traiteurs qui ont des places assises ou de « mange-debout » qui vont faire en sorte que les clients consomment les plats qu’ils vendent;
  • Les associations qui cuisinent régulièrement des repas.

A qui sont accordées les dispenses de formation hygiène alimentaire ?

Les professionnels ci-dessous ne sont pas obligés de suivre la formation :

  • Les traiteurs, mis à part qui offrent des places assises
  • Les rayons traiteurs des grandes et moyennes surfaces ;
  • Les tables d’hôtes

Les sanctions en cas d’infraction

La loi française et même européenne est rigoureuse à ce sujet. En cas d’infraction et selon les articles L233-1 du CRPM, un établissement de restauration peut en premier lieu avoir une mise en demeure et devra donc suivre la formation en hygiène alimentaire obligatoire dans un délai imposé. En cas de retard, d’autres sanctions seront prises.

A titre de prévention, il faut que toute entreprise qui commercialise des denrées alimentaires à consommer sur place ou à emporter, de recruter plusieurs personnes habilitées et dotées d’une attestation de formation pour une évolution basée sur les normes et les exigences de la société.

 

Situez-vous dans la catégorie qui vous est adapté et si vous êtes obligés de suivre  la formation hygiène alimentaire, contactez-nous