Des mesures pour éviter les clients qualifiés de mauvais payeurs

mauvais payeurs

Les impayés sont en train de devenir un mal du temps moderne. En 2015, environ 30% des entreprises n’ont pas payé leurs factures dans l’échéance. Deux ans plus tard, les impayés concernent déjà plus d’une centaine d’entreprises. Voici quelques conseils utiles pour contourner le souci lié aux impayés.

Les mesures préventives à adopter dans l’immédiat

Il est important de faire preuve de rigueur face à tout type de client. Le mieux est d’imposer un contrat contraignant. Celui-ci doit mentionner clairement le genre de sanction réservé aux clients en cas de retard de paiement. Couvrir par voie contractuelle les mauvais payeurs vous épargne des soucis d’impayés.

Ainsi, le fournisseur de produit/prestation doit alors en mesure d’établir une facture claire et soignée. Il ne faut pas hésiter à y présenter en détails les conditions générales de l’entreprise. Ces informations permettent de démontrer au client que vous comptez bien récupérer votre argent. Elles les informent également la suite due à un paiement tardif.

Lorsque le retard de paiement a lieu, n’hésitez pas à faire preuve de rigueur en sanctionnant le client. Faites tout de même attention, cette mesure est conseillée uniquement pour les clients qui vous ont déçus plusieurs fois. Evitez de sanctionner les bons mauvais payeurs sur lesquels votre entreprise peut tout de même compter.

Prendre le temps de connaître ses clients

Même si vous êtes dans une situation pressante, il est inutile de vous montrer agressif face à un retard de paiement. N’hésitez pas à contacter un client qui n’a pas réglé ses dettes. Contactez-le par mail ou par courrier. Pour faire plus pressé, l’idéal est de l’appeler directement et d’entendre ses explications. Cette initiative engagée avec compréhension incite le client à vous respecter en s’acquittant de ses impayés.

Toujours dans la même ligne, essayer de créer un climat de confiance vis-à-vis de vos fournisseurs et clients. Avoir des liens d’amitié avec ses partenaires constitue un bon moyen pour se faire respecter. Sentant honorés par ces liens, vos clients se sentent encouragés à respecter l’échéance pour vos paiements.

Bien entendu, la meilleure façon d’éviter les mauvais payeurs est de connaître votre client. Pour cela, vous pouvez consulter des données sur lui avant d’établir une relation. Une recherche sur les moteurs de recherche peut vous aider. Sinon, faites appel à un organisme externe pour collecter des informations objectives au sujet du dit client.

Réagir en fonction de la situation

Il ne faut jamais transiger en matière de facture face à un client qui vous pose de doute. Faites en sorte que la facture soit envoyée dans le temps et directement à son destinataire. En effet, ce dernier risque de ne disposer plus d’argent pour vous payer s’il reçoit tardivement sa facture.

Récompenser un client qui paye à temps ses factures est vivement conseillé. Une telle gratitude encourage celui-ci à rester dans la bonne voie pour ce qui est de votre due. Evidemment, cela ne vous oblige pas à faire quelque chose de magistral. Accordez une petite réduction, de l’ordre de 3 à 5%, est suffisant.

Insolite, cette autre mesure déjà appliquée ne Chine est certainement la plus gênante pour les mauvais payeurs. Avec l’aide des opérateurs téléphoniques, les autorités chinoises ont mis en place un système pour sanctionner les clients récalcitrants. Baptisée « la sonnerie de la honte », il s’agit d’une sonnerie de téléphone particulière dédiée aux clients sur la liste noire. A la fois gênante et humiliante, cette sanction insolite n’est pas encore arrivée sur le territoire européen …